Couleur émeraude

Couleur émeraude

La muse

La Muse

Tu ne viens plus le soir sous le ciel étoilé,

Dans la nuit musicale aux cris de mille insectes,

Me bercer doucement au son de ton dialecte.

Je te cherche vainement pour me désaltérer.

Le ciel est toujours gris et la mer agitée,

Les arbres sont abattus, il n’y a plus de forêt,

Les oiseaux sont partis, ils ont fuis le marais.

Il n’y a plus d’enfant dans la rue pour chanter.

Je me demande ce soir, si je t’ai bien connue.

J’ai cru te rencontrer, j’ai cru vivre avec toi

Un rêve merveilleux qui a duré des mois.

Le rêve n’est pas permis après t’avoir connue.

Je crie à la nature, qu’elle me rende ma muse.


Henry Bouchaut



30/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres