Couleur émeraude

Couleur émeraude

Arbre du voyageur

 
L'arbre du voyageur

 L'arbre du voyageur

 

Son nom :

L’arbre du voyageur ou ravenale ou ravinala (Ravenala madagascariensis) est une plante tropicale de la famille des Strelitziaceae, originaire de Madagascar. Espèce endémique, c'est aussi la seule espèce du genre dans l'île et ailleurs, car Ravenala est un genre monospécifique.

 

 

Son origine :

Originaire de Madagascar, l'arbre du voyageur fait partie de la famille des Strelitziacées. Ce n'est pas un arbre (au sens botanique du terme), mais une plante herbacée au stipe lacunaire, ce qui le fait parfois ressembler à un palmier. De par sa forme et sa taille, il se repère de loin. Adulte, le stipe mesure environ dix mètres de hauteur, ce qui porte sa hauteur totale à environ 20 m. 

 

 

Utilisation :

Ravenala madagascariensis est une plante endémique de l'île de Madagascar. Contrairement à son appellation « d'arbre du voyageur », il ne s'agit pas d'un arbre au sens botanique du terme mais une plante herbacée érigée sur un stipe de plus de 10 mètres de hauteur qui la fait ressembler à un palmier. Ses larges feuilles pouvant atteindre plus de 3 mètres de longueur sont disposées en un éventail très caractéristique repérable de très loin. La floraison blanc crème rappelle celle de son cousin proche, l'oiseau de Paradis, qui fait partie de la même famille (Streliziacées) et dont la pollinisation dans son pays d'origine est assurée de façon originale par les lémuriens et les chauves-souris.

L'arbre du voyageur devrait son nom à sa capacité à stocker de l'eau à la base de ses feuilles et au secours qu'il apporta aux voyageurs assoiffés.

Sur la côte est de Madagascar, ses différentes parties sont utilisées comme matériaux pour la construction des cases végétales traditionnelles, fraîches et fonctionnelles. Les pétioles fendus, appelés falafa, servent à confectionner des panneaux muraux. Les feuilles une fois séchées, appelées raty, sont utilisées pour la réalisation des couvertures et enfin du tronc, on tire des planches souples, appelées rapaka, avec lesquelles on fabrique le plancher.

Un éventail de plusieurs mètres de hauteur, des inflorescences blanc crème, Ravenala madagascariensis est sans conteste un sujet ornemental à part. Exotique à souhait cette plante hors du commun saura conquérir les jardiniers les plus blasés.

 

 

Sa sève abondante est potable, et facile à extraire d'un coup de machette. Ce fait lui a valu son nom d'arbre du voyageur car il  permet ainsi de désaltérer le voyageur.

Un coup de machette sur la base du tronc fait couler une sève particulièrement liquide dont le goût est proche de l'eau. Il est possible de récupérer un litre par coup de machette après la saison des pluies, quand l'arbre est gorgé d'eau.

 

 

Ses vastes feuilles sont disposées en éventail, dans un même plan. Leur base en forme de coupe retient l'eau de pluie dans laquelle de nombreux moustiques viennent pondre. 

Lorsqu'il fleurit, il produit de grandes fleurs blanches, à 3 sépales, 3 pétales et 6 étamines, dans des spathes de 15-20 cm. 

Les fruits sont des capsules à 6 loges, ressemblant à des bananes ligneuses, contenant de nombreuses graines entourées de fibres d'un bleu intense qui attirent les oiseaux.

L'arbre du voyageur est également présent à l'île de La Réunion, à l'Île Maurice, sur l'archipel des Comores (sur l'île de Mayotte notamment), en Guyane, en Guadeloupe, à la Martinique, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française et dans les jardins de diverses régions tropicales (ThaïlandeCamerounParaguay etc.) où il a été importé en tant que plante d'ornement et devient parfois plante envahissante.

Sur la côte est de Madagascar, ses différentes parties sont utilisées comme matériaux pour la construction des cases végétales traditionnelles, fraîches et fonctionnelles. Les pétioles fendus, appelés falafa, servent à confectionner des panneaux muraux. Les feuilles une fois séchées, appelées raty, sont utilisées pour la réalisation des couvertures et enfin du tronc, on tire des planches souples, appelées rapaka, avec lesquelles on fabrique le plancher.

C'est un emblème de Madagascar, stylisé sur les avions de la compagnie aérienne nationale.

Il fournit une matière grasse comestible[Comment ?], un peu comme l'arbre à beurre des pays tropicaux.

Les cases traditionnelles de Madagascar sont construites avec les diverses parties de l’arbre. Le tronc coupé en latte fera office de plancher, les feuilles seront utilisées pour la toiture et les pétioles fendus serviront de panneaux muraux.

Le cœur du Ravanela encore jeune est comestible, il est cuisiné en accompagnement de riz. Les graines seront quant à elles utilisées pour produire de l'huile.

 

Une très belle plante aux feuilles très particulières en éventail. Cet arbre, qui peut atteindre 10 mètres de haut avec des feuilles longues de 3 m, ressemble aux bananiers. Le pétiole élargi en gaine à la base retient, ainsi que les spathes, l'eau que buvaient les voyageurs. Très facile à cultiver en serre ou véranda chauffée

 

 

Lorsqu'il fleurit, il produit de grandes fleurs blanches, à 3 sépales, 3 pétales et 6 étamines, dans des spathes de 15-20 cm. À Madagascar, la floraison commence en septembre. La pollinisation est assurée par les chauve-souris et les lémuriens.

Les fruits sont des capsules à 6 loges, ressemblant à des bananes ligneuses, contenant de nombreuses graines entourées de fibres d'un bleu intense qui attirent les oiseaux.

 

 



07/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres