Couleur émeraude

Couleur émeraude

Cocotier

Noix de coco du variété verte

Noix de coco variété jaune

Fleur de cocotier

Origine :

Le cocotier est une espèce de palmier. Si on ignore son pays d’origine, on sait qu’il s’est répandu, d’une part, grâce à la flottaison de ses fruits qui ont dérivé avec les courants marins et, d’autre part, avec les voyages et les migrations des hommes. Ceci explique pourquoi les plages des Antilles sont bordées de cocotiers.

Probablement originaire des côtes tropicales d'Asie et d'Océanie, il  est maintenant  répandu dans la plupart des pays tropicaux.

L’Indonésie les Philippines et l’Inde sont les principaux pays producteurs de noix de coco.

 

Le cocotier :

Dans son milieu naturel, le cocotier mesure entre 5 m et 30 m de hauteur. Son tronc assez fin  a un diamètre irrégulier.

Il vit fréquemment au-delà de 100 ans et donne des fruits au bout de 5 à 6 ans et ce pendant plus de 70 ans.

En poussant,  chaque feuille produite par la plante laisse une empreinte  en forme de croissant. Sur le tronc.

La couronne compte une trentaine de feuilles, dépassant quelquefois 6 mètres de long

Les fibres qui entourent le fruit permettent de fabriquer des cordes, des balais ou des paillassons. Ses palmes robustes servent à fabriquer des toitures.

 

 

Noix de coco :

Il est riche en lipides potassium, fer magnésium, phosphore, cuivre zinc et en fibres, il stimule le transit intestinal. C’est aussi une source de fer et de phosphore.

La noix de coco est entourée d’une coque de couleur brune, très résistante. Elle murit au bout  de 4 à 10 mois. Verte, la noix contient environ un demi-litre d’un liquide laiteux  (l’eau de coco). Au fur et à mesure de sa maturation, ce liquide se transforme en chair.

En moyenne, la noix de coco pèse de 1 à 1,5 kilo. Toutefois, il existe une espèce de palmier dont la noix appelée « coco fesse » à cause de sa forme double, peut peser une vingtaine de kilos, ce qui en fait la graine la plus grosse du règne végétal.

Dans le commerce, on la trouve sous diverses formes : entière, râpée, en copeaux, en lait, en crème ou encore en eau. Elle se cuisine aussi bien dans des plats salés que sucrés.

Les sucres à coco, (petite friandise) râpés ou à tête rose sont recherchés aux Antilles.

 

Noix de coco sèche

 

Eau de coco :

Lorsque le fruit est vert, l'eau qu'il contient est consommée comme boisson rafraîchissante. C’est une eau douce légèrement sucrée que la plante a stockée en réserve dans la noix pour y puiser les éléments nécessaires à sa croissance.

Elle est consommée comme une boisson rafraîchissante et entre dans la fabrication du vinaigre de coco.

 

Lait et crème de coco :

Le terme « lait de coco » est utilisé pour définir le liquide blanchâtre extrait de la noix de coco râpée et pressée.

Le lait et la crème de coco sont très utilisés en cuisine. Ils sont constitués de la chair qui est broyée avec de l’eau, puis filtrée.

Le lait de noix de coco est une excellente source de fer.

 

L’huile de coco :

Elle peut remplacer le beurre ou les huiles végétales pour la cuisson, la friture ou les vinaigrettes. Elle est aussi appelée « beurre de coco".

Certains lui attribuent des bienfaits allant même jusqu’à contribuer à la perte de poids.

Cette huile de coco est riche en acides gras. Elle entre dans la fabrication de graisses végétales et de margarines. Elle est également beaucoup utilisée pour la fabrication des savons, des détergents et des cosmétiques.

 

Vinaigre de coco :

Le vinaigre de noix de coco peut être fait de l’eau ou de noix de coco. Il a un goût plus sucré que le vinaigre de cidre. L’application de vinaigre de coco sur la peau est recommandée pour une peau saine et brillante. Il est aussi utilisé pour les coups de soleil.

 



03/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres